المكتبة الاقتصادية بحوث ومذكرات تخرج

مرحبا بك اخي الزائر الكريم في مكتبتك ويسعدنا انظمامك الينا
المكتبة الاقتصادية بحوث ومذكرات تخرج

بحوث اقتصادية ومذكرات تخرج


    Bourse d'Alger

    شاطر
    avatar
    BilalDZ
    Admin

    ذكر عدد الرسائل : 484
    العمر : 28
    أعلام الدول :
    الاوسمة :
    السٌّمعَة : 104
    تاريخ التسجيل : 07/12/2008

    Bourse d'Alger

    مُساهمة من طرف BilalDZ في الخميس ديسمبر 25, 2008 4:43 pm

    Bourse d'Alger
    L'idée de création d'une bourse à Alger est apparue en 1990 dans le cadre des reformes économiques de 1988. Elle est instituée par les lois :
    • 88-01 portant
    • 88-03 portant < constitution de 8 Fonds de participation >
    • 88-04 modifiant et complétant l’ordonnance 59-75 du 26/09/1975 portant code de commerce.
    Ces lois ont introduit la distinction entre l'État actionnaire et l'État puissance publique.
    • En 2006 seules trois (Groupe Saïdal, Erriad Setif et El Aurassi) valeurs y sont côtés pour un total de capitalisation boursière de 6,7 milliards de DA soit (67 000 000 €) ce qui en fait l'une des bourses les moins actives au monde.
    Historique
    En 1990 a été constitué la société des valeurs mobilières (SVM), son capital est détenu par les 8 fonds de participation. Son capital en 1992 est passé à 9 320 000 DA, en cette même année sa raison sociale a été modifiée aussi et est devenue « Bourse des valeurs mobilières (BVM) ». En l'absence de lois spécifique et de code de commerce adapté à l'économie de marché la bourse n'a pu exercer.
    • L'autorité de régulation du marché est la COSOB (Commission d'Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse).
    Lois relatives à la bourse
    • Décret législatif 93-08 du 25 avril 1993 modifiant et complétant l’ordonnance 75-59 du 26 septembre 1975 portant code de commerce :
    o Introduction de la possibilité de constitution de société par actions avec appel public à l’épargne
    o Définition des valeurs mobilières que les sociétés par actions cotées en bourse ou susceptibles de l’être, peuvent émettre
    • Ordonnance 96-27 du 9 décembre 1996 modifiant et complétant l’ordonnance 75-59 du 26 septembre 1975 portant code de commerce : cette ordonnance a défini les règles de fonctionnement des diverses société commerciales
    • Décret législatif 93-10 du 23 mai 1993 a :
    o institué la bourse des valeurs mobilières
    o défini la bourse comme étant : le cadre d’organisation et de déroulement des opérations sur les valeurs mobilières émises par l’État, les autres personnes morales de droit public ainsi que les sociétés par actions.
    o défini les organismes composant la bourse :
     une commission d’organisation et de surveillance des opérations de bourse qui constitue l’autorité du marché des valeurs mobilières.
     une société de gestion de la Bourse des valeurs : l’entreprise de marché.
     des intermédiaires en opérations de Bourse : entreprises d’investissement.
    • Loi 95-22 du 26 août 1995 relative à la privatisation des entreprises publiques modifiée et complétée par l’ordonnance 97-12 du 19 mars 1997 a introduit le recours aux mécanismes de la bourse comme mode de privatisation.
    • Loi 95-25 du 25 septembre 1995 relative à la gestion des capitaux marchands de l’État a défini les règles spécifiques d’organisation, de gestion et de contrôle des fonds publics détenus par l’État sous forme de valeurs mobilières en représentation du capital.
    Fiscalité [modifier]
    La loi de finances de 1999 exonère d'impôts les produits des titres et d'actions d'impôts sur le revenu global pour une durée de cinq ans
    À noter aussi que la loi de finances de 2004 prévoit l'exonération de l'IRB (impôt sur les revenus et bénéfices) et l'IBS (impôt sur le bénéfice des sociétés) sur les revenus de valeurs mobilières cotées en bourse ou négociées sur un marché organisé pendant un période de cinq années, à compter de 2003.
    Le niveau de transaction dans la bourse reste relativement faible, il ne permet pas encore de couvrir les frais de l'institution boursière.

    La Commission
    Mission de la Commission
    La protection des investisseurs en valeurs mobilières
    La surveillance du marché
    Les pouvoirs de la Commission
    Coopération
    --> Règlements et instructions

    La Commission d'Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse (COSOB) est une autorité de régulation indépendante, jouissant de la personnalité morale et de l'autonomie financière. Elle a été instituée par le décret législatif n° 93-10 du 23 mai 1993, modifié et complété, relatif à la bourse des valeurs mobilières.

    Mission de la commission :
    La commission d'organisation et de surveillance des opérations de Bourse a pour mission d'organiser et de surveiller le marché des valeurs mobilières en veillant notamment :
    • A la protection de l'épargne investie en valeurs mobilières ou tout autre produit financier donnant lieu à appel public à l'épargne;
    • Au bon fonctionnement et à la transparence du marché.
    La COSOB est composée d'un Président et de six (06) membres.
    Le Président est nommé par décret présidentiel pour un mandat de quatre (4) ans dans
    Les membres de la Commission sont nommés en fonction de leurs compétences financières et boursières pour une durée de quatre (4) ans selon la répartition suivante :
    • un magistrat proposé par le ministre de la justice;
    • un membre proposé par le ministre chargé des finances;
    • un professeur d'Université proposé par le Ministre de l'Enseignement Supérieur;
    • un membre proposé par le Gouverneur de la Banque d'Algérie;
    • un membre choisi parmi les dirigeants des personnes morales émettrices de valeurs mobilières.
    • Un membre proposé par l'ordre national des experts comptables, commissaires aux compte et comptes agréés.
    La COSOB bénéficie d'une subvention de fonctionnement allouée sur le budget de l'Etat et perçoit des redevances sur les actes et services rendus.
    La protection des investisseurs en valeurs mobilières :
    La COSOB veille à la protection des épargnants par la délivrance d'un visa sur la notice d'information établie par tout émetteur qui fait appel public à l'épargne à l'occasion d'une émission de valeurs mobilières, d'une introduction en bourse ou d'une opération d'offre publique.

    Le visa de la Commission ne comporte pas d'appréciation sur l'opportunité de l'opération envisagée par l'émetteur ni sur la qualité des titres émis. Il signifie seulement que l'information contenue dans la notice d'information est pertinente, cohérente et exhaustive; ce qui permet à l'investisseur de prendre sa décision de souscrire ou d'acquérir des valeurs mobilières, en toute connaissance de cause.
    La surveillance du marché

    La surveillance du marché a pour objectif principal d'assurer l'intégrité et la sécurité du marché des valeurs mobilières par le contrôle des activités des intermédiaires en opérations de bourse, de la société de gestion de la bourse des valeurs mobilières, du dépositaire central des titres et des organismes de placement collectif en valeurs mobilières.
    Cette surveillance permet au régulateur de s'assurer que :
    • les intermédiaires en opérations de bourse respectent les règles visant à protéger le marché de tout comportement frauduleux ou inéquitable;
    • le marché fonctionne selon les règles garantissant la transparence et la protection de l'investisseur;
    • l'administration et la gestion des titres sont effectuées conformément aux règles fixées par le régulateur;
    Cette surveillance vise également à détecter tout délit boursier; délit d’initier, manipulation de cours, informations fausses ou trompeuses.
    Les pouvoirs de la Commission
    Pour accomplir ses missions, la COSOB est dotée d'un pouvoir réglementaire, d'un pouvoir de surveillance et de contrôle et d'un pouvoir de sanction.

    * Le pouvoir réglementaire :

    La Commission édicte des règlements concernant notamment :

    les obligations d'informations par les émetteurs lors de l'émission de valeurs mobilières pour appel public à l'épargne, d'admission en bourse ou d'offres publiques;
    • l'agrément des intermédiaires en opérations de bourse ainsi que les règles professionnelles qui leur sont applicables;
    • les conditions de négociation et de compensation des valeurs mobilières inscrites en bourse;
    • les règles relatives à la tenue de compte conservation des titres;
    • les règles relatives à la gestion du système de règlement/livraison des titres;
    • la gestion de portefeuille de valeurs mobilières.
    Les règlements édictés par la Commission sont approuvés par le Ministre des Finances et publiés au journal officiel.
    * Le pouvoir de surveillance et de contrôle

    Ce pouvoir permet à la Commission de s'assurer en particulier:
    • du respect des dispositions législatives et réglementaires par les intervenants du marché;
    • que les sociétés faisant appel public à l'épargne se conforment aux obligations d'information auxquelles elles sont soumises;
    • du bon fonctionnement du marché.
    * Le pouvoir disciplinaire et arbitral
    Il est institué au sein de la COSOB une chambre disciplinaire et arbitrale composé d'un Président, de deux (02) membres élus parmi les membres de la COSOB et de deux (02) magistrats désignés par le Ministre de la Justice.
    • En matière disciplinaire, la chambre est compétente pour instruire tout manquement aux obligations professionnelles et déontologiques des intermédiaires en opérations de bourse ainsi que toute infraction aux dispositions législatives et réglementaires qui leur sont applicables.
    • En matière arbitrale, la chambre est compétente pour instruire tout litige technique résultant de l'interprétation des lois et règlements régissant le fonctionnement du marché boursier intervenant :
    o entre intermédiaires en opérations de bourse;
    o entre intermédiaires en opérations de bourse et Société de Gestion de la Bourse des Valeurs (SGBV);
    o entre intermédiaires en opérations de bourse et leurs clients;
    o entre intermédiaires en opérations de bourse et sociétés émettrices
    Coopération
    • Au niveau international , la Commission est membre de l'organisation internationale des commissions de valeurs (OICV) qui constitue un cadre privilégié d'échange de savoir faire et de réflexion sur l'adaptation nécessaire des fonctions des régulateurs des différents pays;
    • Entretient des relations de coopération avec des commissions homologues de différents pays.


    _________________

    create logo

      الوقت/التاريخ الآن هو الجمعة يوليو 28, 2017 7:29 am